Nos actions

Dans le cadre des missions que l'ANPSS s'est fixées, nous réalisons une diversité d'actions pour accompagner et aider la communauté de la performance sociale du sport à se développer.

Les webinaires de l’ANPSS

Les webinaires de l’ANPSS sont des réunions mensuelles qui ont pour objectif de débattre, d’échanger sur les bonnes pratiques et de permettre à chacun de lever certains freins qu’ils pourraient rencontrer au sein de leur association.

Tous les mois nous faisons intervenir des personnalités différentes sur des thématiques variées. Les intervenants sont des présidents d’associations, consultants, salariés de structures institutionnelles (ANS, ANCT, etc.) qui prennent la parole sur des sujets liés à l’écosystème socio-sportif (subventions, réponse aux appels à projets, évaluation de l’impact, vacances apprenantes, etc.) et échangent avec les participants.

Lors de chaque réunion, un temps d’échange est prévu pour laisser la parole aux participants afin de poser des questions aux intervenants ainsi qu'aux autres participants afin de faciliter le partage de bonnes expériences (espace d'échanges entre les membres).

Ces réunions permettent aux adhérents de rencontrer des interlocuteurs experts du socio-sport (dispositif vacances apprenantes, cités éducatives, insertion par le sport...) qui peuvent les aiguiller sur des sujets parfois compliqués à appréhender.

Accompagnement de projets nationaux

PIC fédérations : 100% inclusion La fabrique de la remobilisation

L’ANPSS accompagne sept fédérations sportives qui s’engagent dans un projet national d’inclusion par le sport (100% inclusion La fabrique de la remobilisation) avec pour objectif d’insérer des jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville dans le monde de l’emploi (Fédération Française de Judo, Fédération Française de Basketball, Fédération Française des Clubs Omnisports, Fédération Française de Boxe, Fédération Française de Badminton, Fédération Française de Tennis de Table, Fédération Française d’Athlétisme).

Fort de son expérience dans l’accompagnement de projets en collaboration, l’ANPSS coordonne de manière nationale et locale ce projet qui est animé par le réseau de la performance sociale du sport.

Ce projet est une grande première qui associe plusieurs fédérations sportives et des experts de l’inclusion par le sport. Il s’inscrit pleinement dans un projet fédéral porté par les fédérations sportives qui souhaitent s’engager concrètement dans l’inclusion des jeunes. Il a été co-construit avec une logique innovante de partenariat forte marquée par la mobilisation de plusieurs clubs sportifs sur un même territoire. Au total, le projet sera implanté sur 15 territoires répartis sur 10 régions avec 37 clubs déjà engagés dans des démarches d’éducation/insertion par le sport.

L’objectif final est d’accompagner 20 jeunes par an pour chaque club en 2 promotions (10 jeunes par promotion) soit 740 jeunes par an (dans les 37 clubs) avec pour ambition d’insérer 50 % du public qui participe au dispositif (emploi CDI/CDD, formation, entrepreneuriat…).


Projet Trajectoires

Le programme national TRAJECTOIRES a été initié par les membres de l’Association Nationale de la Performance Sociale du Sport. Il est mis en œuvre par 4 associations pionnières du réseau, expertes des questions d’insertion par le sport, qui forment le consortium en charge du pilotage du projet : Elan sportif (Mulhouse), Parkour 59 (Roubaix), Evasion Urbaine (Torcy) et Unis vers le sport (Strasbourg).
Le programme national TRAJECTOIRES se compose de quatre projets locaux, dont les fondamentaux, la philosophie, la finalité, les critères d’évaluation sont identiques. Seuls les contextes territoriaux, les publics cibles, les modalités de prescription, voire l’ingénierie de parcours varient.

Le ciblage du projet se concentre sur les publics les plus vulnérables, dans l’esprit de l’appel à projet 100% Inclusion. Les jeunes de 16 à 29 ans, en grande difficulté d’insertion socioprofessionnelle, constituent la cible prioritaire du projet. Chaque partenaire du projet pourra privilégier, au sein de ces publics, telle ou telle catégorie de publics, en fonction des besoins locaux.

Les finalités stratégiques du programme national TRAJECTOIRES :

Des parcours de remobilisation et d’insertion socio-professionnelle faisant du sport un levier d’action et d’accroche avec les bénéficiaires les plus en difficulté, en leur proposant un suivi individuel renforcé et des solutions concrètes de retour en formation et à l’emploi grâce à l’appui de partenaires de l’insertion et du monde professionnel.

  • Structurer, consolider et développer les actions locales existantes qui apportent des réponses concrètes et efficaces à l’insertion des publics les plus en difficulté.
  • Renforcer les écosystèmes locaux au service de l’inclusion par le sport, avec une place centrale donnée à l’entreprise pour dynamiser les parcours
  • Placer le sport comme dénominateur commun et l’outil central au service de l’insertion des jeunes
  • Ancrer ces expérimentations locales dans les territoires
  • Modéliser et capitaliser les acquis des expérimentations et construire les conditions de réussite de leur essaimage

Les objectifs du projet :

  • 4 territoires cibles
  • 80 bénéficiaires accompagnés par structure par an, soit 320 bénéficiaires par an et 960 sur 3 ans
  • Des parcours d’accompagnement socio-professionnel qui durent entre 4 et 6 mois
  • 50% des bénéficiaires en sorties positives (emploi ou formation)
  • 30% des bénéficiaires remobilisés socialement (pour lesquels des freins ont été progressivement levés)

Intermédiation de services civiques

L'ANPSS en collaboration avec la FNPSL, propose de mettre à disposition de ses membres des services civiques.
Les premières missions sont de soutenir l'accès à l'éducation et l'insertion professionnelle des personnes en situation très précaire par le sport. Ces mission visent à répondre aux besoins de petites structures associatives qui utilisent le sport comme un levier pour répondre à des enjeux de société à deux niveaux :
- pour donner accès à l'éducation d'une part
- pour favoriser l'inclusion socio-professionnelle d'autre part.
Elles concernent des publics en grandes difficultés sociales: personnes réfugiées, issues des QPV, ZRR, etc.

Trouver votre candidat

Il est possible pour l'association d'avoir déjà la personne qu'elle souhaite embaucher comme service civique.
Si ce n'est pas le cas, nous pourrons trouver une personne de notre côté qui se portera volontaire pour votre mission et nous vous mettrons en relation.

Le but est de permettre à nos adhérents d'accéder à des services civiques en réduisant au maximum la charge d'administrative (demande d'agrément, remplissage de dossiers, fourniture de documents, etc.).

Contactez f.beugnier@anpss.fr pour avoir toutes les informations.

Plaidoyer

Suite au Grenelle de l'Education et de l'Inclusion par le sport, 10 propositions ont été faites pour développer le sport dans les quartiers. L'Etat a répondu favorablement à certaines de ces propositions. Cette page a pour but de faire le point sur chaque proposition.

Proposition 1 : Un fonds de 6 millions d’euros dédiés aux associations de l’éducation et de l’insertion a été mis en place (notamment via Impact 2024) sur 50 millions demandés.

Proposition 2 : 300 éducateurs spécialisés ont été recrutés et 300 médiateurs formés pour réinvestir en priorité les quartiers de reconquête républicaine dont 200 médiateurs par le sport. Un fonds de 700 millions d’euros a été débloqué pour l’emploi des jeunes des quartiers, dont 40 millions pour le financement de 2 500 postes dans le sport. 120 millions d’euros sont alloués pour doubler le nombre de contrats PEC (Parcours Emploi Compétences) dans les QPV.

Proposition 3 : 1 000 coachs seront formés sur 2 ans.

Proposition 6 : La relance estivale de la dynamique sportive dans nos quartiers passe par plusieurs dispositifs mis en place par l’État comme les Quartiers d’été et les Vacances apprenantes. Au total, 180 millions d’euros (contre 110 millions en 2020) seront alloués à cette opération via quatre ministères dont celui de l’Éducation nationale qui finance les « Vacances apprenantes ». 100 millions d’euros ont également été débloqués pour le dispositif Pass’Sport (soutien à la prise de licence dans un club à la rentrée 2021).

Proposition 7 : 1 000 services civiques pour l’éducation et l’inclusion par le sport sont actuellement en cours de réalisation.

Proposition 8 : La rédaction d’un accord « Engagement de Développement de l’Emploi et Compétences » pour le socio-sport est en cours de discussion avec l’OPCO.

Proposition 9 : Lancement des projets PIC (Plan d’Investissement dans les Compétences) à destination des publics QPV. Une enveloppe de 50 millions d’euros à l’échelle nationale, 40 millions pour les « Ni en emploi ni en étude ni en formation » et le lancement des PRIC (Plan Régional d’Investissement dans les Compétences) sont des mesures prises en faveur de l’insertion socio-professionnelle.

Proposition 10 : 100 millions d’euros ont été investis par l’État dans les équipements sportifs des quartiers et 2 milliards destinés au PNRU (programme national de rénovation urbaine).