Comité Régional Sports Pour Tous des Pays de la Loire

Le Comité Régional Sports Pour Tous des Pays de la Loire (CR SPT) est un organe déconcentré de la Fédération Française Sports Pour Tous (FFSPT). Elle est agréée par le ministère de la Jeunesse et des Sports ainsi que par le ministère du Travail. Elle a obtenu la reconnaissance d'utilité publique en 1973.

La FFSPT est une fédération multisports qui privilégie le loisir sportif comme moyen d’éducation et de développement de la citoyenneté. Elle met à la disposition de tous les publics et de toutes les tranches d’âge un grand choix d’activités physiques et sportives adaptées (sports collectifs, différents types de gymnastiques, multiples formes de danses, activités en plein air…).

Les orientations du comité régional :

Le Comité Régional reste fidèle à l’objectif originel de la Fédération : rendre l’activité physique et sportive accessible au plus grand nombre dans une perspective d’utilité sociale. En poursuivant cette finalité, il confirme son attachement aux objectifs fondamentaux du mouvement en développant 4 axes principaux sont développés :

- Le suivi des clubs : ouvrir l’accès à une pratique de multisports pour tous les publics ;

- L'inclusion sociale par l'activité physique : accompagnement des publics en situation de précarité ;

- Les actions santé : programmes de prévention des chutes P.I.E.D. , pour personnes souffrant de maladies chroniques, sport sur ordonnance, Maison Sport Santé ;

- La formation professionnelle  : ils proposent des formations CQP et ALS (certificat de qualification professionnelle, animateur loisirs sportif).

Avec son projet d’inclusion sociale par l’activité physique, le Comité Régional Sports Pour Tous s’investit auprès des adultes en situation de précarité depuis 2008. Ce projet, aujourd’hui développé sur 8 territoires de la région des Pays de la Loire, permet aux bénéficiaires d’avoir une activité physique et sportive régulière et de devenir acteur de leur santé ainsi que du projet. Il s’agit d’un projet en collaboration avec d’autres structures sociales partenaires qui co-construisent les activités, les actions et participent au financement.
Le parcours d’accompagnement est composé en 3 parties :

  • Proposition d’ateliers de remobilisation par l’activité physique répondant aux besoins des adhérents ;
  • Accompagnement vers l’activité régulière (pratiquée en club ou de manière autonome) ;
  • Implication des adhérents dans l’organisation du projet (membres décisionnaires, accueil, accompagnement, témoignages, etc.).

L’objectif final de ce projet est de favoriser l’inclusion sociale des personnes démunies grâce à l’activité physique, en développant l’estime de soi par la prise en main de sa santé et l’implication dans l’organisation du projet.

RDV sur leur site internet et visionnez leurs vidéos pour en savoir plus.


Okinawa Karaté Club

Okinawa Karaté Club est un club de karaté, krav maga et MMA situé au Havre. Avec plus de 600 licenciés, il s’agit du premier club de karaté et disciplines associées de province. Au-delà des trois disciplines de prédilection du club, ils proposent également deux actions sociales : « + Zen + Forte » et « + Fière + Confiante ».

« + Zen + Forte » est une action d’accompagnement à destination des femmes victimes de violence. Le but de cette action est d’atténuer le traumatisme post-agression et de se réapproprier son corps grâce à la pratique du karaté. Les participantes participent à des cours de karaté tous les vendredis matin de septembre à juin et ont aussi un suivi thérapeutique pratiqué par des psychologues et des sexologues. Cette action est menée en partenariat avec l’Unité Territoriale d’Action Sociale du Havre et le Groupe Hospitalier du Havre.

​« + Fière + Confiante » est une action d’accompagnement à destination des femmes bénéficiaires du RSA. L’objectif de cette action est de permettre aux femmes de prendre confiance en elles par la pratique régulière du krav maga avec des séances tous les mardis de septembre à juin. Cette action est menée en partenariat avec le Département de Seine Maritime.

Le club propose également des « Prepas Sports » : Parcours de Remobilisation Educatif Personnalisé Autour du Sport. Il s’agit d’une action de remobilisation par le sport de jeunes sortis du système scolaire avec un accompagnement personnalisé vers des projets professionnels divers.

Retrouvez-les sur leur site internet.


Assemblée générale de l’Association Nationale de la Performance Sociale du Sport

Le 8 juillet 2021 s’est tenue la première assemblée générale de l’Association Nationale de la Performance Sociale du Sport au sein de l’Agence Nationale du Sport.

Après un an d’existence, l’association a pu réunir ses membres (associations, fédérations, collectivités, entreprises …) afin de faire le point sur les projets portés en 2020 (accompagnement du consortium Trajectoires, séminaire performance sociale du sport, Grenelle de l’Education et de l’Inclusion par le Sport…) et de valider la feuille de route pour l’année 2021 (animation du réseau de la performance sociale du sport, sensibilisation et accompagnement des acteurs fédéraux, développement de la performance sociale du sport sur les territoires).

Certains membres du réseau ont également pris la parole pour partager leurs expériences et témoigner de l’utilité de l’ANPSS pour l’écosystème socio-sportif. Ce sont tout d’abord Larbi Liferki (Parkour 59 à Roubaix) et Schriva Berroudj (Elan Sportif à Mulhouse), représentants d’associations membres du consortium du programme Trajectoires, qui ont évoqué l’accompagnement de l’ANPSS sur ce projet d’envergure nationale. Ensuite Stéphane Viry, député des Vosges, a pris la parole pour s’exprimer au sujet du groupe de travail qui a été mis en place, suite au Grenelle de l’Education et de l’Inclusion par le Sport, avec le Ministère du Travail. S’en est suivie l’intervention de Yosi Goasdoué, fondateur de l’association Daytoursport, qui a participé à la création d’une dynamique de territoire autour des ambassadeurs. Yohan Penel (président de la Fédération Française de Badminton) a quant à lui témoigné au sujet de l’engagement des fédérations dans la performance sociale du sport. Grâce à la mobilisation des fédérations, la capacité des clubs à innover dans le champ du social peut s’étendre à l’échelle nationale.

     

 

 

 

 

 

 

 

L’assemblée générale a également permis d’élargir la gouvernance, avec de nouveaux élus issus du monde fédéral, du monde sportif et des collectivités (Stéphane Viry, Sébastien Nolésini, Denis Lafoux, Corinne Vanier et Rodolphe Legendre ont été élus au conseil d’administration), d’assurer la transmission pour les nouveaux présidents de fédérations (Jean Luc Denéchau pour la Fédération Française de Voile et Yohan Penel pour la Fédération Française de Badminton). Par ailleurs, Jean Philippe Acensi (Agence pour l’Education par le Sport) quitte la présidence de l’ANPSS pour laisser sa place à une co-présidence animée par Brigitte Deydier et Stéphane Viry. Corinne Vanier devient trésorière et Yohan Penel devient vice-président de l’ANPSS.

L’après-midi s’est terminée par un cocktail pendant lequel les participants ont pu échanger librement, un grand bol d’air frais pour tous après plus d’un an de réunions à distance.

Une première assemblée générale réussie et riche en rencontres pour tous les acteurs du réseau de la performance sociale du sport !

L’Association Nationale de la Performance Sociale du Sport vous donne rendez-vous à la rentrée pour l’organisation d’un forum autour de l’impact social du sport en lien avec les acteurs fédéraux, les territoires et les acteurs économiques qui soutiendront cette démarche.

   


Les Vacances apprenantes

Le dispositif des Vacances apprenantes a été mis en place par l’État pour la première fois lors des vacances d’été de 2020 suite au premier confinement. L’objectif de ce dispositif est de permettre aux enfants d’une part, de pouvoir partir en vacances, mais également d’avoir une continuité pédagogique pendant les deux mois de vacances d’été.

En effet, 3 millions d’enfants ne partent pas en vacances d’été soit près d’un élève sur quart. Ce dispositif a donc été créé pour remédier à ce problème et tendre vers plus d’égalité pour les enfants. Au sein du dispositif des Vacances apprenantes, il y a plusieurs opérations comme l’École ouverte et les Colos apprenantes.

Les Colos apprenantes sont à destination des enfants et jeunes scolarisés (de 3 à 17 ans), elles peuvent être proposées par les organisateurs de colonies de vacances (association d’éducation populaire, collectivité territoriale, structure privée, comité d’entreprise). Ce sont des courts séjours (5 à 7 jours) entre juillet et août, labélisés par l’État, mêlant activités sportives et culturelles avec des activités pédagogiques pour permettre aux enfants d’apprendre dans un cadre de loisir.

Une aide de l’État pouvant atteindre 80 % du coût du séjour (plafonnée à 400 € par mineur et par semaine) est proposée aux collectivités co-partenaires du dispositif. Cette aide peut atteindre 100% lorsque les séjours sont organisés directement par des associations. Ces séjours labellisés sont également ouverts à toutes les familles, qui peuvent bénéficier des aides de droits communs (bons CAF, aides de la collectivité, chèque-vacances).

Fortes de leurs expériences dans le milieu de l’éducation, plusieurs associations membres de l’ANPSS se sont positionnées sur le dispositif pour les vacances d’été de 2021. On compte notamment parmi elles : l’Espace Satori, Poing d’1 Pacte 65, le CVIFS et d’autres encore. Réparties dans toute la France, ces associations vont mettre en place des activités sportives, culturelles et pédagogiques à destination du jeune public.

Au programme de tous ces séjours : activités nautiques, sports de combat (karaté, boxe, etc.), courses d’orientation, défis pleine nature, marche aquatique, foot, volley, rugby, saut en longueur ainsi que des activités culturelles et manuelles (pyrogravure, koinobori, plastique dingue, etc.). Lors de ces temps d’activités, les animateurs intégreront des moments éducatifs pour permettre aux enfants d’apprendre de façon ludique.


Ginkgo Sport

Ginkgo Sport est une salle de sport de plus de 800 m2 basée à Tourcoing. Elle est ouverte à tous et propose un large choix d’activités :

  • Sports de combat : Maitriser l’art du combat avec un coach expert pour vous permettre de gérer votre stress, évacué la pression et canaliser vos émotions, le tout dans une ambiance amicale.
  • Cross Training : Tonifier, améliorer ta condition physique, pallier aux problèmes de dos mais aussi participer à l’amélioration de ta vie quotidienne.
  • Espace Cardio : Avec un programme d’entrainement personnalisé, cela vous permettra de perdre du poids, vous tonifier, booster le système immunitaire et vous vider la tête.
  • Tabata Fight : Allier les techniques de combat sur un sac de frappe avec du conditionnement physique pour obtenir un sport qui mettra Ko votre stress et vos kilos en un rien de temps. Le tout dans une ambiance de folie.
  • Musculation : Obtenez un programme d’entrainement personnalisé, adapté à vos objectifs de tonification musculaire sous l’oeil d’un coach expert.
  • Espace Kids : Plus qu’un sport, les sports de combat sont des disciplines qui permettent à vos enfants d’apprendre la pratique mais aussi des valeurs, du respect tout en s’amusant.

Une équipe de 6 coaches sont mis à votre disposition pour vous aider à progresser.

Avec le projet « Let’s Ginkgo Girl », lauréat de la Fondation Décathlon en 2018, Ginkgo Sport s’est engagé dans l’insertion des jeunes filles des quartiers populaires de Tourcoing  grâce à la pratique de sport de combat !

Outre la pratique sportive, l’association s’engage à accompagner bénéficiaires dans leur recherche d’emploi en les aidant à la rédaction de CV, à la simulation d’entretien d’embauche, etc. Ce projet permettra d’aider plus de 450 bénéficiaires sur les cinq années de son déroulement.

Retrouvez toutes les informations les concernant sur leur site internet.


Poing D’1 Pacte 65

L'association POING D'1 PACTE 65 a été créé le 2 octobre 2015 à l'initiative et sous l'impulsion de Karim AIOUAZ (ex boxeur international et ancien Directeur Technique National à la Fédération Algérienne de Boxe), actuellement Directeur sportif de l’association, il est en outre titulaire d'un DES JEPS.

Il a été rejoint et accompagné dans la création de l’association par 16 autres membres fondateurs qui ont adhéré au projet et apporté leur contribution pour la bonne marche du club. Depuis plus de 5 ans, de nouveaux membres ont adhéré à l'association, non seulement comme licenciés pratiquants mais également comme bénévoles élus au bureau exécutif ou simplement volontaires pour participer activement à cette belle aventure humaine.

L'association POING D'1 PACTE 65 a non seulement pour vocation d'enseigner la boxe anglaise et d'optimiser les qualités physiques de ses adhérents et de ses bénéficiaires mais également et surtout de promouvoir, à travers ses actions, les valeurs citoyennes ainsi que les valeurs olympiques (d’excellence, d’amitié et de respect).

L'association POING D'1 PACTE 65, envisage et conçoit  la pratique du sport en général et de la Boxe en particulier comme un vecteur d’intégration et de prévention ainsi qu’un moyen d'épanouissement personnel et d'amélioration des relations interpersonnelles. Elle s’est donnée pour mission de contribuer, à travers la pratique de la Boxe, au bien-être physique, mental et social de ses adhérents et de ses bénéficiaires.

En collaboration avec plusieurs partenaires publics et privés, l'association développe et conduit des activités et des services permettant la mise en œuvre de la fonction éducative et sociale du sport, en direction des publics qui en expriment ou qui en éprouvent le besoin. Avec près de 200 licenciés, Poing d’1 Pacte 65 figure parmi les cinq plus importantes associations de la région Occitanie (en terme de licenciés).

Tous les publics sont représentés au sein de l’association avec une grande mixité sociale et territoriale, les licenciés étant résidant de 34 communes limitrophes de Tarbes et Aureilhan et même de départements voisins.

Trois salariés dont un sous dispositif « adulte relais » (Mr Jérôme VALLA) et un apprentis – BPJEPS (Mr Valentin GUTH) encadrent les différentes activités proposées par l’association tout au long de l’année.

Les principales activités sont :

  • Les séances d’entrainements sportifs
  • La participation aux rencontres sportives
  • Les séances de médiation sportive dans les QPV
  • Les séances de médiation sportive dans les établissements scolaires
  • Les séances de médiation sportive dans les établissements pénitentiaires.
  • Les séances de médiation sportive dans les centres d’addictologie
  • Les séances de médiation sportive en centre éducatif renforcé
  • Les séances de médiation sportive en centre d’hébergement et de réinsertion sociale
  • Les séances de remobilisation en prépa apprentissage pour des jeunes déscolarisés
  • Les séances de développement personnel par la boxe éducative
  • Les séjours sportifs
  • Les sortie culturelles et de loisirs

 

L’efficacité dans le domaine de la prévention de la délinquance se traduit en une présence adulte «positive » et par un encadrement sportif qualifié, qui facilite l’émergence d’un processus du « développement personnel du jeune » à travers non seulement les activités proposées  mais également à travers une posture éducative et un discours empreint de sincérité et de bienveillance. L’ensemble des actions menées par Poing d’1 Pacte 65 permettent de socialiser les pulsions, et orienter ou réorienter un comportement pour renouer le lien social que la transgression a ou aurait pu défaire.

RDV sur leur Facebook pour en savoir plus.


Un Ballon pour l’Insertion

Héritage de la Coupe du Monde de football des personnes sans-abris en 2011, l’association Un Ballon pour l’Insertion s’est donnée pour mission de construire avec les personnes en situation de précarité un programme leur permettant de reprendre confiance en eux et de remettre leurs corps en mouvement à travers des activités physiques et sportives.

Au-delà de l’organisation de nombreux ateliers sportifs et des invitations à des grands événements, Un Ballon pour l’Insertion organise ainsi plusieurs fois par an des séjours avec une douzaine de bénéficiaires qui, hébergés dans le Centre sportif de Normandie à Houlgate et encadrés par les animateurs de l’association, découvrent des activités sportives, culturelles et de bien-être diverses. Une façon de recréer du lien social et de s’inscrire dans une logique de remobilisation.

RDV sur leur site internet pour tout savoir sur l'association.


En Passant Par la Montagne

L’association En Passant Par la Montagne, créée en 1995, a pour objectif de permettre à des jeunes et des adultes en situation de difficultés (exclusion sociale, décrochage scolaire, maladie, handicap, etc.) d’accéder à la montagne pour y trouver un nouvel élan et une motivation pour dépasser cette situation.

Pour mener à bien son objectif, l’association a développé 4 axes d’interventions :

- L’accompagnement des structures à l’organisation de séjours et projets éducatifs et thérapeutiques en montagne pour les personnes en situation de fragilités qu’elles accompagnement : les séjours et projets sont construits sur mesure. Il peut s’agir de séjour de rupture, de séjour de longue durée, de séjours chantiers, etc.

- La mise en place d’initiatives visant l’inclusion dans l’environnement de la montagne, l’environnement culturel, sportif, professionnel et social pour des personnes fragiles habitant le territoire montagnard et n’y accédant pas

- Le développement de clubs de sports de montagne inclusifs

- La formation à la montagne pédagogique pour les professionnels de la montagne et les encadrants éducatifs.

Retrouvez-les sur leur site internet pour en savoir plus.


Programme Trajectoires

Le programme national TRAJECTOIRES a été initié par 4 membres, pionniers du réseau de la Performance Sociale du Sport : Elan sportif (Mulhouse), Parkour 59 (Roubaix), Evasion Urbaine (Torcy) et Unis vers le sport (Strasbourg).

Ce projet national est composé de quatre projets locaux qui partagent les fondamentaux, la finalité ainsi que les critères d’évaluation. Seuls les contextes territoriaux, les publics cibles, les modalités de prescription, voire l’ingénierie de parcours varient.

Les associations ont pour ambition de mettre en place des parcours de remobilisation et d’insertion socio-professionnelle (4-6 mois) faisant du sport un levier d’action et d’accroche avec les bénéficiaires les plus en difficulté́, en leur proposant un suivi individuel renforcé et des solutions concrètes de retour en formation et à l’emploi grâce à l’appui de partenaires de l’insertion et du monde professionnel.

 

 

 

Le ciblage du projet se concentre sur les publics les plus vulnérables, dans l’esprit de l’appel à projet 100% Inclusion. Les jeunes de 16 à 29 ans, en grande difficulté́ d’insertion socioprofessionnelle, constituent la cible prioritaire du projet.

Chaque association a pour objectif d’accompagner 80 jeunes par an (soit un total de 320 jeunes par an pour les 4 structures). Le projet s’étend sur 3 ans et permettra ainsi de toucher 960 jeunes sur 4 territoires. Finalement, ces associations se sont fixées un taux de 50 % de sorties positives (emploi ou formation) et 30% de bénéficiaires remobilisés socialement (pour lesquels des freins ont été progressivement levés).

Parkour 59 (voir présentation du projet) a lancé, en avril 2021, une deuxième promotion de 25 jeunes. Actuellement les jeunes se trouvent dans la phase d'accompagnement socioprofessionnel. Cet accompagnement socio-professionnel consiste à définir et à mettre en place un plan d’action en vue d’insertion professionnelle à court, moyen ou à long terme en fonction de la situation de la personne. Dans ce cadre, les bénéficiaires seront amenés à :

Rencontrer des rôles modèles de référence (salariés, entrepreneurs, artistes, sportifs racontant les difficultés qu'ils ont rencontrées et la résilience dont ils ont fait preuve) ;

Participer à des chantiers citoyens ;

Participer à des ateliers de développement personnel (gestion des émotions, confiance en soi, motivation, etc.) ;

Continuer à acquérir des compétences socio-professionnelles (la posture, l'adaptabilité, la gestion du temps, etc.) ;

Se préparer à l’intégration au marché du travail (ateliers CV, lettre de motivation, exposer sa présentation en 2min, développer son réseau, etc.) ;

Participer à des défis sportifs à l’échelle locale/nationale.

Le sport, un outil incontournable pour une insertion sociale et professionnelle réussie 

Le sport est notre ligne directrice. La construction d'un parcours d'insertion n'est pas de tout repos et parfois cela peut décourager certaines personnes. Le sport peut devenir un élément booster, un outil de coaching pour la préparation mentale qui va renforcer la motivation, la confiance en soi et participer au bien-être global des publics.

L’accompagnement socioprofessionnel par le biais des chantiers citoyens 

Les chantiers citoyens sont un outil de (re)socialisation et de renforcement des softs skills. Les individus vont collaborer sur des chantiers co-construits avec des acteurs locaux et pourront réaliser des actions qui profiteront aux habitants. Ainsi ils sont accompagnés et participent à des actions qui permettront l’accompagnement d’autres publics. La relation est donc équilibrée dans le principe de réciprocité. Boris Cyrulnik a écrit que "le meilleur tranquillisant naturel, c'est le sentiment d'appartenance". Alors, en travaillant à l'insertion avec les personnes les plus éloignées qui sont parfois victimes de discrimination et d’exclusion, Trajectoires propose de travailler sur le lien social pour anticiper ou « soigner » les déchirures et mettre fin aux ruptures. Les chantiers citoyens seront réalisés à l’échelle régionale (Ile-de-France, Grand Est et Hauts-France), entre les 3 régions d’intervention et/ou à l’échelle nationale sous réserve d’un contexte sanitaire favorable.


ASPTT Fédération Omnisports

L’ASPTT Fédération Omnisports est un réseau comprenant plus de 230 clubs (avec 200 activités proposées) regroupant plus de 200 000 licenciés. Ce sont aussi 25 services essentiels à la vie d’un club et une offre omnisports de 1 à 101 ans construite sur le principe de la littératie physique.

L’ASPTT Fédération Omnisports a créé une gamme d’offres omnisports composée de 13 labels réparties dans 4 univers (KID’S, J’MACTIV, SOLIDARITÉ et CONCOURIR), adaptée à toute la population.  2 activités au moins sont proposées dans un but de contribuer à la santé et au bien-être de chacun mais il s’agit aussi de promouvoir une pratique sportive inclusive, citoyenne et apprenante.

La fédération propose également des évènements ouverts à tous les publics :

  • Cap sur l’Handi, les rencontres du sport handicap
  • Défi Jeunes by ASPTT, l’événement omnisports des 11-13 ans
  • Le Sport Donne des Elles by ASPTT, l’événement multisports gratuit, 100% femme
  • Les Opens Nationaux, les compétitions inter-ASPTT
  • Les journées sportives de l’autisme

En fonction de vos besoins, l’ASPTT Fédération Omnisports peut vous aider et vous accompagner dans tous les domaines d’activités des clubs tels que les finances, le juridique/RH, le système d’information, le marketing ou la communication. Vous pourrez même être soutenu financièrement pour développer certains de vos projets. La fédération propose également une boîte à outils remplie de fiches-conseils concrètes, pratiques et utiles au développement de votre association sportive sur ces cinq thématiques à découvrir sur asptt.com

L’omnisports à l’ASPTT c’est : une activité physique adaptée à chacun pour développer et préserver son capital santé tout au long de la vie, un sport selon ses envies.