Newsletter - Janvier 2024

Breaking News 🌍

La #Newsletter ANPSS du mois de janvier est maintenant disponible ! Découvrez les actualités qui ont marqué ce début d'année 2024 avec au programme :

🤓 Les actus de l'ANPSS

💪 ...Et dans les Fédérations

🗞 La revue du socio-sport

🤝 Ça bouge dans notre réseau

Bonne lecture ! 🤓

 


Newsletter - Décembre 2023

Breaking News 🌍

La #Newsletter ANPSS du mois de décembre est maintenant disponible ! Découvrez une avalanche d'#actualités avec au programme :

🤓 Les actus de l'ANPSS

💪 ...Et dans les Fédés

🗞 La revue du #sociosport

🤝 Ça bouge dans notre réseau

Bonne lecture ! 🤓

 


Campagne d'adhésion 2024

2024, une année qui promet d'être exceptionnelle, notamment avec la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques qui auront lieu chez nous, en France. Dans cette dynamique, la promotion de l’activité physique et sportive est la Grande Cause Nationale 2024, et son objectif est de changer la place du sport dans notre société.

Nous espérons que cette année vous apportera aussi de nombreux projets novateurs et des opportunités de collaborations enrichissantes pour nos territoires et nos publics.

À ce titre, l'ANPSS continue de vous accompagner et de vous outiller en multipliant les espaces de rencontres, d'échanges et d'expérimentations au service de tous et particulièrement pour ceux qui ont été confrontés à des accidents de parcours.

Notre réseau a toujours mis l'accent sur la passion du sport, ses bienfaits, la solidarité, la mutualisation et l'esprit d'équipe. C'est donc avec enthousiasme que nous avons hâte de renforcer notre collaboration avec chacun d'entre vous.

C'est pour cela que nous vous sollicitons afin de continuer à faire grandir ce réseau et le consolider. En adhérant à l'ANPSS, vous bénéficierez non seulement d'un réseau d'experts et de partenaires engagés, et vous contribuerez également à renforcer la voix du monde sportif en tant qu'acteur clé répondant aux enjeux de notre société.

Que cette année soit pour toutes et tous, une source d'inspiration, une opportunité de repousser nos propres limites, d'encourager et de soutenir les initiatives du quotidien qui changent des vies.

Nous sommes fiers de faire partie de la communauté dynamique et engagée qu'est la communauté sportive. Ensemble, nous sommes prêts à relever tous les défis qui se présenteront à nous en 2024 et au-delà.

Découvrez notre offre d'adhésion en cliquant sur document ci-dessous 👇


Newsletter - Novembre 2023

Finissez l'année en beauté avec la Newsletter ANPSS du mois de Novembre 2023 ! 🎁

Découvrez-là en cliquant sur l'image ci-dessous 👇

Au programme : ✏️

🤓 Les actus de l'ANPSS

💪 Et dans les fédérations...

🗞 La revue du socio-sport

🤝 Ça bouge dans notre réseau

Bonne lecture ! 🤓


Profession Sport et Loisirs 28 (PSL 28)

PSL 28, un partenaire unique de l’emploi et du développement du sport et des loisirs.

PSL 28 a notamment pour mission de créer des emplois stables et durables et de développer une offre sportive et de loisirs de qualité sur le territoire.

Acteur historique de l’emploi, de l’économie sociale et solidaire, de l’éducation populaire, de la santé, de la formation, de l’insertion, de l’inclusion… en Eure-et-Loir, PSL 28 prône, crée et coordonne la mutualisation d’emplois pour les pérenniser et lutter contre la précarité des professionnel-le-s.

L’association propose ainsi des mises à dispositions de personnel dans le respect de la législation et de la réglementation, avec une démarche qualité au profit des pratiquants et du développement des structures qui la sollicitent.

PSL 28 compte une vingtaine d’éducateurs/trices sportifs/ves, salarié-e-s à temps complet, toutes et tous au service des associations, collectivités, établissements scolaires et médicaux-sociaux, clubs,... utilisateurs- « mutualiseurs ».

Partout où l’activité physique et/ou sportive est proposée ou nécessaire, PSL a à cœur de proposer une solution adaptée et personnalisée.

Partout où le « sport » peut et doit jouer ses missions sociales, sanitaires, éducatives, récréatives…. PSL 28 est un partenaire majeur et une ressource humaine pour la dynamique des territoires, des politiques publics et du bien-vivre ensemble en menant ou en encadrant par exemple des actions de cohésion sociale, de lutte contre la perte d’autonomie, de professionnalisation, etc.

Profession Sports & Loisirs 28 agit partout : au cœur des territoires ruraux enclavés comme au sein des quartiers prioritaire de la politique de la ville.

PSL 28, un acteur de la performance sociale du sport

Depuis 2014, en partenariat avec le CFA FORMASAT, PSL 28 accompagne à la professionnalisation et forme les apprenants aux métiers d’éducateurs/trices sportifs-/ves.

En son sein, ce sont plus de 20 apprentis, collaborateurs de PSL28 qui ont, à 100%, validé le ou les diplômes préparés.

Convaincue de la performance sociale du « sport », PSL 28 ne manque pas de s’engager depuis de nombreuses années dans :

- des actions comme les « Colos apprenantes », le SNU, « Fabrik ton parcours », etc. ;

- des partenariats avec le Conseil départemental d’Eure-et-Loir et les Missions Locales à destination des jeunes éloignés de l’emploi ;

PSL 28 co-organise également l’Handi-Village qui vise à favoriser l’inclusion et à développer des nouvelles coopérations.

Enfin, dans la dynamique de la Fédération Nationale PSL et celle de l’association régionale Centre Val de Loire, PSL 28 vient de s’atteler à la mise en place d’un « outil » nommé GEIQ (Groupement d'Employeurs pour l'Insertion et la Qualification).


Newsletter - octobre 2023

🍂 Plongez dans les feuilles d'actualités de notre Newsletter du mois d'octobre 2023
Au programme :
🤓 Les actus de l'ANPSS
💪 ...Et dans les Fédés
🗞 La revue du socio-sport
🤝 Ça bouge dans notre réseau
Bonne lecture ! 🗞

La redéfinition des QPV

Le contexte de la politique de la ville en France

Le contexte de la politique de la ville en France est profondément marqué par la volonté de l’État de lutter contre les inégalités territoriales et sociales. Initiée dans les années 1980, cette politique vise à améliorer les conditions de vie dans les quartiers défavorisés, caractérisés par une concentration de difficultés économiques, sociales, et urbaines. La politique de la ville a évolué au fil des décennies pour s’adapter aux besoins changeants des communautés locales et aux transformations urbaines. En 2023 et 2024, elle fait face à de nouveaux défis, notamment liés à la redéfinition des zones de quartier politique de la ville, dans le but de mieux cibler les interventions et de favoriser un développement durable et inclusif. 

La nécessité de la réorganisation des zones de quartier prioritaire de la politique de la ville

La réorganisation des zones de quartier prioritaire de la politique de la ville en France en 2023 et 2024 s’avère indispensable en raison de plusieurs enjeux cruciaux. Tout d’abord, les évolutions démographiques, économiques et sociales des quartiers ont rendu obsolètes certaines anciennes délimitations. Ensuite, la politique de la ville doit s’adapter à de nouveaux défis tels que la précarité croissante, la mixité sociale, et la revitalisation économique. La réorganisation permettra de mieux aligner les ressources et les interventions sur les besoins spécifiques de chaque territoire, permettant ainsi une efficacité accrue et un impact positif plus significatif pour les habitants des quartiers en difficulté.

Les acteurs impliqués dans cette réorganisation

La réorganisation des zones de quartier prioritaire de la politique de la ville en France en 2023 et 2024 implique un éventail d’acteurs que ce soit au niveau national, régional et local. En premier lieu, le gouvernement français joue un rôle central en définissant les orientations stratégiques et en allouant les ressources financières nécessaires. Au niveau régional, les préfectures et les conseils régionaux sont chargés de coordonner les politiques de la ville, tandis que les municipalités des quartiers concernés sont des partenaires essentielles dans leur mise en œuvre. De plus, des associations locales, des organismes de logement social, des entreprises et des représentants de la société civile contribuent activement à la réflexion et à l’action dans le processus de réorganisation. Cette collaboration entre divers acteurs est cruciale pour garantir le succès de cette initiative de politique publique. Comme à Pau, chaque année des ateliers sont organisés pour travailler autour de la thématique emploi du contrat de ville.  Pour le contrat de ville 2024/2030, la participation citoyenne est importante et sera valorisée au même titre que la participation des structures (1/3 habitant.e.s, 1/3 entreprises, 1/3 Intermédiaires de l’emploi). Ghislaine PAPAREMBORDE, Coordinatrice Cité de l’Emploi de Pau chez Pau Béarn Pyrénées souligne l’importance de la participation du club de basketball de l’Elan Béarnais Pau Nord Est lors de ces temps. “L’action Trois par Toi (Inclure par le Sport) correspond aux besoins du territoire sur l’axe Sport, Jeunesse et Insertion. Le club a un prisme que nous n’avons pas sur la réalité de terrain. Effectivement, on ne dit pas la même chose à son coach qu’a son conseiller emploi. », Ghislaine PAPAREMBORDE.  

L’impact sur les contrats de ville

La redéfinition des quartiers prioritaires de la politique de la ville aura inévitablement un impact significatif sur les contrats de ville à venir. En effet, ces contrats, qui sont des outils clés de la politique de la ville, définissent les objectifs, les actions et les moyens déployés pour améliorer les conditions de vie dans les quartiers prioritaires. La réorganisation des zones des quartiers prioritaires de la politique de la ville influencera directement la manière dont les ressources et les priorités seront réparties dans ces contrats. Les nouvelles zones détermineront les besoins spécifiques des quartiers et les problématiques à traiter, ce qui conduira à une adaptation des programmes d’intervention. Ainsi, la redéfinition des zones constitue une étape essentielle pour garantir que les contrats de ville à venir soient mieux ajustés aux réalités locales et qu’ils contribuent de manière plus efficace à la réduction des inégalités et à l’amélioration des conditions de vie dans les quartiers en difficulté. 

 Pour obtenir les informations sur les nouvelles zones QPV, nous vous recommandons de consulter les sources gouvernementales (site internet : Sig, préfecture, métropole, ministère…). Les zones redéfinies ne seront pas officialisées toutes en même temps, il vous faudra patienter pour certains jusqu’à la sortie officielle de l’information.  

De plus, vous pouvez contacter les acteurs locaux de vos territoires dans le but de contribuer à la réflexion autour de ce sujet, transmettre les informations que vous avez sur les quartiers mais également pour avoir des informations pouvant vous aider à répondre au contrat de ville qui ne tardera pas à sortir. 


Des entreprises à impact

« 1 Jab pour un Job », un projet collectif

Porté par POING D’1 PACTE 65, club engagé dans le programme Inclure Par le Sport à Tarbes, le projet « 1 Jab pour 1 Job » est un projet autour de l’emploi et du développement économique qui est mis en œuvre dans le cadre de la démarche expérimentale « Les cités de l’emploi ». Cette démarche est copilotée par la préfecture des Hautes Pyrénées et le GIP Politique de la ville « Tarbes Lourdes Pyrénées ».

Le club départemental des Hautes Pyrénées « des entreprises s’engagent », (animé par Aurélie Malandain de la Chambre de Commerce et de l’industrie (CCI)), est également partie prenante du projet en fédérant et en associant des entreprises locales, engagées pour « une société inclusive et un monde durable ». Ce projet s’inscrit dans le cadre du contrat de ville du grand Tarbes et Lourdes et vise à garantir aux résidents des QPV les mêmes opportunités d’insertion professionnelle grâce à un appui renforcé et sur-mesure. Des partenaires tels que Pôle emploi, la Mission Locale ou des structures de l’insertion par l’activité économique ont participé à informer les demandeurs d’emploi de la possibilité de prendre part à ces ateliers.

L’action « 1 Jab pour 1 Job » a pour objectif de faciliter la rencontre entre les entreprises qui recrutent et les demandeurs d’emploi issus des QPV tout en permettant aux uns et aux autres d’avoir un aperçu le plus clair et le plus exhaustif possible des différents participants. Plusieurs ateliers sportifs et ludiques sont programmés afin de permettre aux jeunes (dont les bénéficiaires du programme Inclure Par le Sport) de se révéler, de démontrer une attitude et des « savoirs être » compatibles avec les exigences professionnelles dans le métier qui les intéresse.

Les temps d’échanges (échanges verbaux et échanges sportifs) permettront également aux représentants des entreprises et des jeunes demandeurs d’emploi issus des QPV de briser les représentations erronées et restrictives que les uns et les autres peuvent avoir sur le monde des entreprises et les différents métiers ainsi que sur les jeunes de quartiers.

Une réponse aux problématiques des entreprises

Les entreprises ont de plus en plus de mal à recruter : mauvaise visibilité, candidature de profils peu adaptés, métiers méconnus. Les raisons sont diverses et multiples.

Concernant les jeunes, il est souvent difficile pour ceux qui sont en rupture scolaire ou professionnelle de pouvoir se projeter dans un projet professionnel, notamment par méconnaissance des possibilités mais aussi par manque de confiance en leurs compétences.

Les actions mises en place

La première rencontre a eu lieu le 19 septembre 2023, basée sur l’échange et la rencontre autour d’un atelier de boxe, l’échauffement a permis à chacun de se rencontrer. Par la suite, des jeux d’équipe ont été organisés pour créer une alchimie entre jeunes et représentants des entreprises.

La première partie des ateliers étant anonymes, cela a permis de créer un environnement informel, ainsi les jeunes ont pu se « lâcher ». Le fait de ne pas s’avoir que vous parlez à la DRH d’une grande entreprise aide ! La matinée s’est poursuivie par une présentation des entreprises et des salariés, des emplois disponibles et s’est conclue par un buffet qui a permis l’échange de contact et la transmission de CV.

Des retours positifs

Les retours de chacune des parties prenantes ont été très positifs. Les entreprises se sont montrées satisfaites de la journée et d’avoir eu la possibilité d’échanger avec de potentiels candidats d’une manière différente.

Les jeunes étaient pour leur part ravis de pouvoir être eux-mêmes et de discuter avec des professionnels de leur métier et des possibilités d’embauche au sein de leurs entreprises, le tout sans la pression habituelle des entretiens d’embauches que l’on connait. Plusieurs contacts ont été pris de part et d’autre et un entretien entre un candidat et une entreprise est déjà prévu pour un poste à pourvoir !

Et maintenant ?

Un 2ème round  eu lieu le 17 octobre 2023. Cette nouvelle session était l’occasion de renouveler un « Poing de rencontre » entre des jeunes et des entreprises. L’objectif de cette deuxième matinée est de permettre aux jeunes demandeurs d’emploi d’identifier et de mettre en valeur leurs compétences transversales et aux responsables d’entreprises de déceler à travers des défis sportifs les savoirs-être transférables en entreprise. Pour conclure cette matinée, un temps était consacré à la prise de contact.


La force du dévouement local

Le Club Omnisport de l’US Grigny prend une place importante dans la vie quotidienne des habitants de la ville. Il s’appuie sur une présence importante sur l’ensemble de la ville grâce à un grand nombre d’activités sportives différentes, et surtout une politique sportive mettant sur un pied d’égalité performance sportive et performance sociale par le sport. Les professionnels interviennent au sein des équipements sportifs et également dans les quartiers et en pieds d’immeubles afin d’animer les territoires quotidiennement et ainsi transmettre les valeurs du sport. 

Dans une ville comme Grigny, touchée par les réalités des Quartiers prioritaires de la Politiques de la Ville (QPV), le club, soutenu par la Mairie, utilise le sport comme un moyen d’entraide, d’insertion sociale et de rencontre. Il apparaît comme un ascenseur social pour aider les jeunes à atteindre leurs objectifs personnels et leur projet professionnel, et surtout pour leur donner accès à de nouvelles opportunités, notamment grâce au programme Inclure Par le Sport. 

Au-delà de l'animateur sportif comme on l'entend

Dans tous projets socio-sportifs, il y a des professionnels et/ou des bénévoles qui œuvrent au quotidien pour qu’ils soient menés à bien. Ce sont des personnes qui n’ont pas qu’un rôle d’animateur ou de coach comme on l’imagine, cela va bien au-delà. Ces acteurs maîtrisent les sujets autour des pratiques sportives, de l’insertion sociale, professionnelle, le contexte locale… Ce sont des acteurs qui ont une vision d’ensemble sur tous les secteurs qui composent la performance sociale du sport. Dans le club de l’US Grigny, un de ces acteurs est Aziz N’DIAYE, le coach d’insertion par le sport (CIS) qui est à la manœuvre du programme Inclure Par le Sport sur son territoire. Aziz a grandi à Grigny et en plus d’être le CIS du programme porté par l’ANPSS et les 7 fédérations Sportives dont la FFCO (la fédération auquel le club est affilié), il est également coach de l’équipe de football sénior du club. Cela contribue à faire de lui une personnalité que les jeunes et les moins jeunes connaissent et reconnaissent, et surtout en qui ils ont confiance.  

L’animateur sportif joue un rôle de conseiller, de mentor, de modèle, mais aussi d’entraîneur que ce soit dans le sport ou dans la réalisation des projets professionnels.

Bien plus que du sport

À l’heure où les vertus du sport sont mises en avant avec l’arrivé des JOP en France, tant pour l’aspect santé que social, le projet permet d’aller au-delà avec un programme pluridisciplinaire. Les jeunes suivis par Aziz ont accès à un programme composé d’activités culturelles, sportives, d’ateliers de découverte des métiers, d’immersions en entreprises, de passages de diplômes et même de la plongé (une activité qui semblait inaccessible pour la plupart). Sophia, une des stagiaires, a pu grâce au programme, passer son PSC1 afin de commencer un Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (BNSSA). Cette filière, offrant un large choix de postes en Ile-de-France, est d’ailleurs considérer comme un métier en tension depuis quelques années avec une pénurie des maitres-nageurs sauveteurs qui permettent d’assurer la sécurité des usagers des équipements aquatiques.

Ce programme est une action concrète dont les bénéficiaires ne sont pas que les jeunes de 16 à 25 ans entrant dans le programme et vivant dans les QPV à proximité du club. Effectivement, ce n’est pas anodin si ce club est soutenu par des entreprises privées et par les collectivités. Ces entités reconnaissent que les actions menées par le club ont un impact sociale et économique positif sur le territoire en touchant directement des sujets tels que le vivre ensemble, les mixités, le pouvoir d’achat, le chômage ou même la santé physique et/ou mentale.

L'impact d'Aziz sur la jeunesse locale

Aziz, à travers son rôle de coach, est conscient d’être au service du projet, mais pas seulement. Comme il le dit lui-même : « Mon rôle n’est pas de personnifier le projet en mon nom, si je pars quelqu’un d’autre prendra ma place. Et le projet doit continuer à exister de la même façon pour les jeunes, pour le club et aussi pour la ville de Grigny et ses habitants ». Il effectue sa mission humblement avec la volonté que les jeunes voient une évolution positive de leur quotidien et de leur projet professionnel après leur passage au sein d’Inclure Par le Sport. 

Nous avons tous un ou plusieurs coachs, agents de développement, bénévoles comme Aziz autour de nous et nous les remercions pour leur travail effectué au quotidien. 


L’ANPSS nommée aux Awards de l’inclusion économique !

La fondation Mozaïk a décidé de nommer l’ANPSS pour leurs Awards de l’inclusion économique. Présente sur une dizaine de territoires via notamment le consortium des 7 fédérations sportives avec le programme Inclure Par le Sport, nous avons touché plus de 500 jeunes en moins de deux ans à travers nos différents programmes. Une force d’accompagnement que la fondation MozaÏk a voulu valoriser en nommant l’ANPSS dans la catégorie “Diversité et Inclusion, Association & recrutement inclusif”.

Grâce à l’action des 25 clubs impliqués sur le programme, ces jeunes âgés de 16 à 25 ans ont été remobilisés et ont pu trouver un emploi ou une formation.

Pour récompenser l’action de tous les acteurs de nos programmes et pour aider au développement de la performance sociale par le sport, nous vous invitons à voter pour nous jusqu’au 31 octobre 2023 en cliquant ici.